Odoo image et bloc de texte

Habitat 2018 : Vers l’application rigoureuse de la règle de préférence nationale    

Le plan d’action du gouvernement adopté au mois de septembre dernier annonce que le Gouvernement s’attèlera à l’introduction de nouveaux systèmes de construction  permettant notamment d’optimiser les coûts et les délais de réalisation du logement. 

Le document indique qu’à ce titre, l’accent sera mis sur, d’une part, l’encouragement de la production  nationale et des moyens nationaux de réalisation  et  d’autre part, la promotion des capacités locales d’études et le  recours aux matériaux locaux.

Le secteur a réussi, en 2017, à atteindre un taux de plus de 85% d'intégration national et devra prochainement atteindre les 100%, conformément aux mesures rigoureuses prises par le gouvernement en vue d'amener les entreprises de réalisation à l'utilisation de matériaux de construction produits localement.

Le ministère de l'Habitat a adopté une feuille de route issue du Plan d'action du Gouvernement, qui prévoit plusieurs mesures dont l'obligation de recourir aux moyens nationaux dans le cadre de la commande publique,  l'encouragement des maitres d’œuvre à adopter progressivement des systèmes modernes de construction, à même de réduire les coûts et les délais de réalisation.

 Près de 20% de la commande publique dans le secteur de l'habitat seront octroyés aux jeunes entreprises créées dans le cadre de l'ANSEJ, la CNAC et l'ANGEM. Les maitres-d ‘œuvre étrangers seront soumis à l'obligation de consacrer 30% des marchés de sous-traitance aux entreprises locales.

Expliquant la nouvelle démarche, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar  a souligné  récemment que "la conjoncture économique actuelle marquée par le recul des cours du pétrole et des revenus du pays nécessite la mise en place d'une nouvelle stratégie à même de permettre l'émergence d'opérateurs nationaux générateurs de richesse à travers le soutien aux moyens de réalisation locaux et la mise en place de mesures incitatives dans le domaine du  bâtiment.

Lors d'une réunion avec les représentants des organisations d'entrepreneurs, M. Temmar a indiqué récemment que des "instructions seront données aux maîtres d'ouvrages dans le secteur de l'habitat pour l'application de la procédure du code des marchés publics qui accorde la priorité aux entreprises algériennes". "Les statistiques du secteur montrent que la marge de 25% (accordée par le code des marchés publics aux entreprises algériennes), n'est pas entièrement appliquée, d'où la nécessité d'y remédier", a-t-il ajouté.

Conformément à l'article 83 du code des marchés publics en vigueur, "une marge de préférence de 25% est accordée aux produits d`origine algérienne ou aux entreprises de droit algérien dont le capital est détenu majoritairement par des nationaux résidents", pour tous les types de marchés.